Vous connaissez surement ces petites pièces de tissus colorés des 5 couleurs qui virevoltent au vent sur les hauteurs d’un temple ou sur le sommet d’un col. Ce sont les drapeaux de prières du bouddhisme tibétain. Il sont présents dans la région de l’Himalaya (Tibet, Népal, Bhoutan, Sikkim, Inde).

Des drapeaux pour apaiser les Dieux

L’origine vient de la tradition Bön, culture animiste et chamanique, avant le bouddhisme au Tibet. Ils mettaient ces drapeaux colorés pour apaiser les dieux locaux et les esprits des montagnes, des vallées, des lacs et des cours d’eau à l’aide de rituels et d’offrandes.

Capture d’écran 2019 09 09 à 12.54.40Le vent comme messager

Le vent est le messager de toutes les prières imprimées sur les drapeaux. Les cinq couleurs incarnent les différents éléments. Le jaune pour la terre. Le vert symbolise l’eau. La couleur rouge évoque le feu. Le blanc symbolise l’air. Et enfin le bleu évoque l’espace.

Leur rôle est de diffuser un message de paix et d’harmonie, pour la famille, les amis et l’univers tout entier. Ils sont remplacés au Losar, lors du nouvel an tibétain. Ils sont aussi suspendus pour de grandes occasions de joie ou de tristesse.

Une fabrication traditionnelle

Aujourd’hui, les drapeaux à prières sont réalisés à l’aide de tampons de bois ou de blocs de zinc, ce qui permet des détails plus fins. Les pigments naturels de terre ont été remplacés par des encres d’imprimerie. La plupart des drapeaux à prières sont produits au Népal et en Inde par des réfugiés tibétains ou par les bouddhistes népalais des régions frontalières au Tibet.

Pour protéger votre maison et diffuser un message de paix, découvrez tous nos drapeaux de prières sur le shop online de la communauté bouddhiste Rigdzin en Suisse.